Les actus Hifi Link

La Wilson Benesch Résolution au magasin !

Nous vous l’avions présenté au salon Art & Hifi de Lyon et épisodiquement au magasin (cela par manque de place dans l’ancien magasin).

Cette fois la fameuse Wilson Benesch Résolution avec sa toute dernière finition noire granitée / carbone arrive au magasin et va faire un long séjour dans nos nouveaux locaux qui nous permettent d’avoir en démonstration permanente un grand nombre d’enceintes y compris des modèles ultra haut de gamme.

Wilson Benesch vient d’obtenir le prestigieux Award The Absolute Sound 2020 (Editor’s Choice) avec ses deux derniers modèles: Éminence et Résolution. Cet award aiguise les curiosité des lecteurs, l’arrivée en magasin de la Résolution tombe donc à pic !

 

Livraison des grandes Flight Cases:

Les enceintes Résolution son monolithiques, étant donné leur taille (159 cm) et leur poids (90kg pièce), elles arrivent dans d’énormes Flight Cases avec 6 verrous par caisse.

 

Ici une des deux Flight Case au sein d’un des auditoriums:

 

La partie supérieure du Flight Case otée:

 

Après 20 minutes de manutention, une fois l’enceinte redressée et son cache avant monté:

 

La Résolution en détails:

L’enceinte intègre 4 boomers de 18cm en version Tactic II, ce sont des drivers carbone fabriqués par Wilson Benesch.
Le montage est isobarique (Deux paires de drivers se font face), ce qui pourrait à priori choquer mais sous la grille on ne les devine quasiment plus.

Deux médium de 18 cm Tactic II sont aussi prprésents et un twetter hybride séminsphere propre à la marque également.

L’enceinte assure une réponse en fréquence de 30Hz à 30kHz

Enfin la Résolution est disponible avec beaucoup de finitions différentes:

En Standard le Black granite (celle du magasin), le Black Satin, Regal Silver, Titanium
En Option (facturé 2050 euros), des version satins (Natural Cherry, Oak) ou laquée (Burr Walnut, Birds Eye Maple, Red Tulip, Red Birds Eye, Ebonised Walnut, Walnut, Zebrano, Metal White Gloss, Piano Black)

Le chapeau de la Résolution sera toujours en version carbone du plus bel effet.

Au fur et à mesure du déballage ce qui frappe c’est la qualité de finition, que nous qualifierons même d’excellence de finition.
L’usinage des parties courbes, la peinture est incroyable, c’est un vrai travail d’orfèvre !
Rappelons que Wilson Benesch est outillé de machine outils de haute précision qui leur permet de fabriquée la fameuse platine Wilson Benesch The Circle qui demande une très haute qualité de finition.

 

L’écoute:

Nous avons fait plusieurs essais, puis monté en gamme de manière incrémentielle pour finir dans l’Auditorium Miles Davis.
Cet Auditorium contient en ce moment les machines les plus prestigieuses: les fameuse sources Apl hifi, les amplificateurs double Mono Karan, les platines vinyles Bergmann et un lecteur un bande de très haute facture TEAC.

L’ensemble est câblé avec de l’Esprit Gaia, Eureka mais aussi du Lumina (en partiel).

Nous devons vous avouez que les premiers jours, nous etions sur nos réserves plus plusieures raisons apparentes, l’enceinte est neuve (pas rodée), puis nous utilisions les straps d’origine (les modèles Esprit que nous avions en stock ne permettaient pas de reliers les borniers très écartés de la Résolution)

Le grave était correct mais manquait un peu d’articulation mais surtout l’enceinte se mettait très facilement en défaut sur les voix ou les fortes des piano…

Nous laissons l’enceinte se roder pendant 3 jours entre plusieurs écoute clients, nous notons une évolution…
Puis le 4eme jours nous recevons enfin les 4 nouveaux straps Eureka 2020 sur mesure (30 cm), c’est après 15 min que les choses ont pris place…

Et quelle place, nous étions 3 auditeurs-testeurs et ce fut un CHOC !

Les morceaux favoris sont alors joués sur le Streamer APL DNP et le DAC APL DSD-SR (pour ne pas mettre une source trop haut de gamme en tarif nous n’avons pas retenu cette fois le DAC de réference le APL DSD-MR)

3 Albums:

1.Michel Jonasz Quarter en Concert, morceau retenu « 25 piges dont 5 au cachot »:

La voix de Michel Jonasz est d’un naturel exemplaire, la voix est parfaitement calé avec ce coté très humain c’est assez stupéfiant.
Le piano ou encore le Mélodica semblent être dans la salle, nous n’avons à faire aucun effort d’adaptation, tout coule naturellement.
Du coté de la batterie, Manu Katché affirme son rythme, les rimshots sont fins et très détaillés, rien ne bave sur les autres registres, rien !
L’interprétation est du netteté rare, nous dirions même unique !

Pour ceux qui ont parfois pensé que les Wilson Benesch ne provoquaient pas assez de graves, il est temps de venir écouter les Résolution.
Bien sûr vous n’aurez pas un grave surabondant comme certaines enceintes Américaines, mais un grave net et juste qui ne ment pas…

2. Jean Martinon avec l’orchestre symphonique de Chicago – Concerto n°2

Les clarinettes sont d’une finesse avec ce coté naturel du bois, la mélodie nous emmène et sans aucune dureté.
L’ensemble des violons sont d’une richesse exemplaire, nous sommes immergés face à la scène, on parvient à localiser tous les instruments dans l’espace.

Les montées en puissance sont spéculaires et jamais insupportables, jamais nous n’avons eu envie de baisser le volume, bien au contraire !
Le final est majestueux une extinction parfaite des instruments !

3. Gene Harris Album Alley Cats, morceau Retenu « Put It Where You Want It »

Pas évident de mêler trompettes, contrebasse et piano, le morceau est complexe car beaucoup d’enceinte peuvent noyer les instruments.
La encore c’est un sans faute, Gene Harris nous apporte sa propre touche au Piano, cette chaleur qui lui appartient. Les reprises de mélodie sur les plus basse octaves nous font vibrer ! C’est merveilleux !
La batterie est claire, nette c’est un sans faute.
Quant à la contrebasse, elle reste lisible sur les 5mn 49, puis les applaudissements en fin de morceau nous surprennent de vérité, on a envie de regarder derrière le canapé pour voir qui applaudi.

 

Résumé:

Cette enceinte Wilson Benesch Résolution est un grand coup de cœur, certes son prix (49200 Euros) n’est pas à la portée de toute les bourses, mais il est évident qu’elle offre une prestation très haut de gamme, que ce soit en qualité d’écoute ou en qualité de fabrication.

Nous vous laissons comme à l’habitude prendre RDV pour découvrir cette écoute grandiose et nous vous le jurons, cette écoute sera INOUBLIABLE ! Sur les morceaux que vous aimez, c’est sur les larmes vous viendront.

Chose intéressante, le hasard des choses à fait que nous avons sélectionné deux marques qui viennent d’obtenir le Award The Absolute Sound 2020 qui viennent de tomber : Esprit et Wilson Benesch, quand ils jouent ensemble et avec une source APL….  c’est une vraie expérience musicale.

Nous lui attribuons le 4/4 étoiles de « Hifi Link Recommande » et contrairement au guide Michelin, aucune étoile ne partira dans le temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.