Banc d'essai

La Rosita Omega V3

Cela fait maintenant 5 années que nous avons les Rosita de DB systems, cet été la nouvelle mouture «V3» apparait.
Voilà la première machine qui nous arrive, l’Omega V3.

Présentation :

Depuis 5 ans, nous constatons que même les boîtiers évoluent, cette Rosita est dans un nouveau boîtier aux mêmes tailles que les anciennes Omega ou PI, mais la qualité de finition a monté d’un cran ! (plus de vis, ajustements parfaits, la tôle supérieure est plus aérée avec un brossage, les pieds sont des modèles haut de gamme avec un revêtement alu brossé)

Face arrière : On aperçoit le Module V3 un peu plus large qui sort de l’Omega.
Les connecteurs RCA sont différents et gagnent en qualité, le serrage des câbles RCA est optimal.
Un RCA pour la sortie numérique.
Une paire de RCA pour la sortie Analogique (la sortie XLR est possible sur option).

 

 

 

 

 

 

 

Ci-contre, le nouveau circuit imprimé pour les condensateurs de filtrage, rappelons que l’Omega embarque XXXX microF.

 

Non ce n’est pas un effet miroir, dessous la Pi et dessus l’Omega, ce sont les mêmes boîtiers.

Configuration de test :

 

  • Source: Rosita Omega v3 (utilisée avec son DAC interne)
  • Préamplificateur : Audio Research REF40
  • Amplificateur : Audio Research REF 110 (KT 120)
  • Convertisseur : Meitner Audio MA1
  • Modulation : Viard Audio Silver HD
  • Haut parleurs : Wilson Audio Sasha
  • Câbles HP: Absolue Création In Tim

 

 Ecoutes:

Toujours nos CD de michel Jonasz, qui nous permettent de se faire des avis très objectifs, tant nous apprécions l’artiste (nous assistons à tous ces concerts sur le Rhône Alpes)

 

Après des heures de rodage nécessaires sur l’Oméga, il apparait qu’elle arrive à se situer dans la cour des grands, elle tient la comparaison avec la Rosita Pi.
Le système d’exploitation utilisé pour la lecture est Mac OS Mountain Lion, et le player Itunes.

Autant sur l’Oméga V2 il y avait une grande différence en terme d’ouverture et de timbres, cette fois avec la version 3, l’écart se resserre (comparée avec la Rosita Pi en V2), la PI donne encore plus de profondeur et de délicatesse, mais sur une installation haut de gamme, cette Rosita Oméga V3 nous plait à l’oreille :
Un bel équilibre, une vraie densité, le piano apparait très naturel.

Nous la branchons dans un second temps en numérique sur le DAC Meitner Audio MA-1; la scène prend bien plus d’ampleur, les murs s’écartent de 1m chacun, la matière est palpable, ça y est la magie opère !
En temps que drive cette Oméga se place au top 3 des bornes dématérialisées que nous avons pu écouter jusque-là.
Un très belle réussite, et surtout un rapport musicalité prix convainquant.

Fiche produit: https://www.hifilink.fr/la-rosita-omega/

Enregistrer

Enregistrer

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.