Banc d'essai

Ayon CD1SC et Ayon CD2S

Présentation:

Les lecteurs de CD Ayon CD1sc et CD2s sont les lecteurs du milieu de la gamme.
L’entrée de gamme étant le CD07s (positionné à 2495 euros) et le haut de gamme se nomme le CD5s (positionné à 7995 euros).
Notons qu’un transport existe sous la référence Ayon CD-T.

Les lecteurs intègrent un DAC que l’on peut attaquer en externe grâce aux entrées numériques : Spdif (RCA), USB et Optique.
Vous trouverez aussi les sorties lignes symétriques et asymétriques (un switch de sélection arrière permet de basculer de l’une à l’autre).
Sur la face arrière, un switch pour utiliser le lecteur CD en direct amp (pour attaquer un bloc de puissance et gérer le volume sur le lecteur CD) ou normal.
Enfin un indicateur lumineux phase qui s’éclaire si la fiche secteur n’est pas correctement orienté sur votre barrette d’alimentation 230V.

Sur la télécommande (de très bonne qualité au passage), vous pouvez activer l’upsampling 24/192 si vous le souhaitez.

C’est la mécanique Philips CD pro qui est utilisée ici, le maintien du CD est assuré par un galet presseur en acrylique fumé.

La qualité de fabrication et d’assemblage respire le sérieux, c’est tout simplement parfait !

Ce qui diffère entre le CD1sc et le CD2s :

  • le CD2s comporte deux tubes par canal sur l’étage de sortie (un seul tube par canal sur le CD1sc)
  • le CD2s intègre une sortie numérique supplémentaire en AES-EBU
  • le CD2s a un swith pour régler la phase 0 ou 180°

Le CD 1sc

 

Le CD 2s

Configuration de test :

  • Préamplificateur : Audio Research REF40
  • Amplificateur : Audio Research REF 110 (KT 120)
  • Modulation : Viard Audio Silver HD et Absolue Création InTim
  • Haut parleurs: Wilson Audio Sasha
  • Câbles HP: Viard HD20
  • Les lecteurs Ayon sont réglés en gain High, le volume est réglé sur «MAX», pas d’upsample 24/192 utilisé et enfin ils sont connectés sur leur sortie XLR

Ecoutes:

Nous avons sélectionné:

  • Mark Knopfler, album the Ragpicker’s Dream, plage «A place where we used to be»
  • Michel Jonasz Olympia 2000, plage «25 piges dont 5 au cachot»

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur Michel Jonasz, le CD1sc nous procure une sensation de naturel, le CD2s, lui, pousse plus loin encore le ressenti, avec une énergie et encore une plus belle présence.
Les basses sont très bien gérées sur le CD01sc, mais dès que l’on passe la même plage on se rend compte qu’elles sont encore plus appuyées et souples sur le CD2s.

Sur la plage de Mark Knopfler, on arrive à déceler une meilleure aération dans la voix sur le CD2s, la voix offre un joli grain.
Sur le piano et la guitare sèche nous avons sur le CD2s une très grande richesse harmonique, une grande souplesse sur le piano, un vrai régal !

En terme d’ouverture sonore, le CD1 nous démontre qu’il fait bien les choses, la scène est large. Cela va plus loin sur le CD2s : la scène sonore est plus ample, avec un côté «aérien» qui est très agréable !

Le CD2s quelque soit la musique jouée n’est jamais démonstratif, les voies féminines jamais criardes ou agressives.

Nous avons rapidement essayé sur les deux lecteurs d’activer l’upsample 24/192, aucun gain noté et peut-être même une légère incohérence, c’est un mode sans intérêt.

Vous l’aurez compris, le CD1sc apporte un excellent rapport qualité prix, si vous avez l’occasion de vous offrir le CD2s (1000 euros les séparent), n’hésitez pas il y a un cap franchi sur le CD2s dans la fluidité, le naturel, l’ouverture et un registre basse fréquence très riche.

Fiche produit du Ayon CD1sc.
Fiche produit du Ayon CD3s le remplaçant du Ayon CD2s.

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.