Banc d'essai

Lumin Audiophile Network Music Player

Le nouveau lecteur réseau Lumin Audio serait-il la nouvelle référence ?

Ce 15 avril 2013, nous avons reçu le lecteur réseau Lumin Audio que nous avons pu tester sur ses sorties analogiques mais aussi en drive sur un DAC externe. Le but étant de valider la marque afin qu’elle intègre notre gamme de lecteurs réseaux.
Lumin Music est une société filiale de Pixel Magic Systems créée en 2003, c’est en 2012 que la société a décidé de lancer son streamer audio Haut de gamme : le Lumin, le résultat en ce début d’année 2013 est cette superbe machine que nous allons passer à l’écoute.

Présentation:

Lumin audio avant

La face avant:

Très sobre, juste un afficheur central
Le seul bouton que l’on trouve est situé sur le boîtier d’alimentation externe, bouton poussoir: On/Off

Lumin audio arriere

La face arrière:

Le boîtier d’alimentation avec son connecteur d’alimentation spécifique qui alimente le Player Lumin.
Le boîtier principal est intéressant, car le capot dépasse de quelques centimètres de la face arrière, résultat: tous les connecteurs sont cachés et donc invisibles depuis le dessus de l’appareil, bonne idée !
Coté connectique, on retrouve:

-deux ports USB
-un port RJ45 pour relier l’appareil au réseau
-une prise HDMI pour sortir le signal numérique (y compris le DSD)
-une sortie numérique BNC
-les sorties analogiques: XLR et RCA
-le connecteur d’alimentation à visser

adapt lumin audio

Pour la sortie numérique, nous avons utilisé un adaptateur RCA/BNC (non fourni)

Configuration de test:

  • Source: Lumin Audiophile Network Music Player
  • Préamplificateur: Audio Research REF40
  • Amplificateur : Audio Research REF 150
  • Convertisseur: Meitner Audio MA1
  • Câble numérique: Absolue Création Tim Ref
  • Modulation: Absolue Création In Tim
  • Haut-parleurs: Wilson Audio Sasha
  • Câbles HP: Absolue Création In Tim
  • Ipad et applicatif LUMIN

C’est une installation haut de gamme, mais utile pour pouvoir faire des comparaisons objectives entre le LUMIN et d’autres lecteurs réseaux, sans que des détails ne soient perdus par le préampli ou les enceintes par exemple.

Installation:

Pour la configuration et les réglages, l’application Lumin (disponible gratuitement sur Apple Store) est nécessaire.
Dès le branchement au réseau par le RJ45 (le Lumin Audiophile Network Music Player n’est pas wifi), le Lumin est reconnu par l’application LUMIN sur Ipad, rien à faire, l’adresse IP est attribuée automatiquement, ça commence bien !
L’application trouve instantanément les serveurs disponibles sur le réseau (ici Diskstation (NAS synology), Logitech Media Server et Eyeconnect).
La première analyse de la bibliothèque musicale est longue, il nous a fallu environ 5 min pour 1066 albums.

Les meilleurs résultats sur l’application LUMIN (sur IPad) sont obtenus avec le serveur : Minimserver (existe sur PC, Mac OS et Synology / Qnap)
Ce serveur affichera les pochettes quelque soit le mode: songs, album, artist…
Attention à savoir:

1. Si vous créez une Playlist avec l’application LUMIN App, cette playlist est assignée à l’adresse IP de votre serveur, si vous changez de NAS et que ce-dernier prend une autre adresse IP alors la playlist sera affichée mais aucun titre ne sera lu, car pas trouvé !
2. Il faut ré-indexer les bibliothèques en cas d’ajout de nouveaux titres.
Exemple sur NAS synology:
-Minimserver > Rescan Library
-Serveur Multimédia Synology: Panneau de configuration, Bibliothèque Multimédia, Re-indéxation

Sur MacOs, l’installation est très simple, il suffit d’indiquer à Minimserver où se trouve vos fichiers Audio.

Sur les NAS, l’opération est plus compliquée, et diffère selon le type de processeur (Power PC, Arm, Intel) et selon le marque du NAS utilisé.
Nous prendrons dans notre exemple un NAS neuf qui est actuellement en stock chez HIFI LINK, un Synology DS213+ (power pc).
Ne vous inquiétez pas nous proposons ce service gratuitement chez HIFI LINK !

Il faut d’abord installer JAVA Embedded 7 (et non pas le 1.7), pour cela:
-créer un compte sous Oracle
-il faut télécharger le plug in java chez Oracle et déposer celui-ci dans le dossier « Public » à la racine de DisKstation.
(attention: il faut toujours la dernière version de JAVA pour que le processus se termine bien, laisser le fichier Java comprimé).
exemple: ejre-7u75-fcs-b13-linux-ppc-e500v2-headless-18_dec_2014.tar.gz)
-ajouter une source de paquet: http://packages.pcloadletter.co.uk
-dans le centre de paquet et sous communauté, vous allez trouver le JAVA 7 parmi les sources, il faudra cliquer sur installer.
-A partir du DSM 5.1, il est requis de cliquer dans les paramètres/général/ de centre de paquet, « N’importe quel éditeur »

Ensuite installer Minimserver (télécharger celui correspondant au processeur de votre NAS)
Cliquer sur Installer dans Centre de paquet et choisir le fichier .spk (dans notre cas le 0.8.3b-ppc.spk)
Attention: fonction de votre version du système sur le NAS, la version du Minimerserver n’est pas la même et peut bloquer à l’exécution.

Une fois les deux paquets installes, vous devriez avoir sous centre de paquets, installé:

Minimserver Synology

 

Il n’y aura plus qu’à ajouter le chemin de votre bibliothèque musicale:
dans notre exemple /volume1/music

chemin musique synology

Les états peuvent être Starting, Restarting, Running. L’état normal est running, ne vous inquiétez pas si l’état starting est long, Minimserver scanne toute la bibliothèque musicale.

Pour nos clients, nous offrirons un PDF (codé) afin de vous guider dans les étapes et si l’informatique n’est pas votre tasse de thé, nous ferons l’installation et les configurations à votre place.

Pour rester concis, nous passerons sur les petites astuces de réglage de serveur qui sont essentielles !
Nous avons passé de nombreuses heures à la configuration du Lumin et des serveurs avant d’obtenir la quintessence du produit. Mais une fois les astuces connues, c’est du grand bonheur.

 

Écoutes:

1ere partie: (Fichiers 16/44 en PCM)

Nous avons sélectionné les titres suivants:
-« Terre » de Michel Jonasz (Album Trio)
-« Les fourmis rouges » de Michel Jonasz (Album Trio)
-« Un Homme heureux » de William Sheller (Album Sheller en solitaire)
-« Day Tripper » de Musica Nuda (Album Live at FIP)

 

Nous avons pu faire des écoutes comparatives en DLNa et Airplay,  sur les sorties analogiques (XLR) et aussi en utilisant le Lumin en drive avec un DAC externe (ici le DAC Meitner MA-1)

Ce qui est étonnant c’est qu’au passage d’un protocole à l’autre, aucune perturbation ou bug n’est apparu, on change de DLNa à Airplay à la volée !
Différences Airplay / DLNa:
en Airplay l’afficheur arbore le logo LUMIN
en DLNA, l’afficheur indique le nom du titre et les caractéristiques techniques du fichier (ex: AIFF, 16bits, 44,1 khz),  informations en général invisibles lorsqu’on est assis à 4m de l’appareil.
Les deux protocoles sont Gapless : c’est une excellente nouvelle pour écouter vos lives !
A l’écoute et sur un fichier 16/44, il nous a été impossible de faire la différence entre les deux protocoles. (Attention à savoir régler vos machines pour pouvoir bien retranscrire le Airplay)

Nous avons utilisé d’autres applicatifs sur Ipad pour vérifier la compatibilité: Elyrics et DS audio : aucun souci à noter.
C’est avec l’application LUMIN que nous avons passé le plus de temps, c’est très complet, l’IPAD vous affiche les caractéristiques techniques du fichier: type (AIFF, WAV…), fréquence, quantification, débit.
Une pression sur le cercle de lecture vous permet d’avancer ou de reculer dans le titre.
Vous pouvez constituer des listes de lecture, effectuer des recherches dans les albums, artistes ou titres, etc…
C’est une application très complète !

lumin audio ipad

En analogique (ici testé en XLR), nous nous rendons compte que nous avons à faire à une machine de haut niveau, l’image est la, énormément de détails sont ressentis.
Rapidement nous décidons d’utiliser le Lumin en drive pour attaquer un DAC externe, il aura fallu passer sur des DAC haut de gamme pour pouvoir être supérieur au DAC interne du Lumin, comprenez donc que le DAC interne est loin d’être ridicule.
En passant sur le Meitner MA-1 ou sur les Metronome Technologie C5 ou C8 nous avons eu une restitution de très très grande qualité :
-Les vocales s’affinent, le “grain” est plus naturel
-La scène s’ouvre un peu plus
-On perd toute dureté
C’est absolument magnifique, la souplesse, le respect des timbres sont au rendez-vous, la musique est retranscrite avec une grande facilité.

2eme partie (fichiers audio DSD):

Le Lumin Audio est équipé du DAC Wolfson WM8741, ce dernier supporte le fichiers PCM 32-bit/384kHz et le DSD64 natif.
Le lecteur peut convertir le DSD en PCM à la volée, et bien sûr le DSD en direct sur le port HDMI.
Pour l’instant il n’existe pas encore de DAC qui décode le DSD sur entrée HDMI, il faut donc utiliser la conversion interne du Lumin.

Actuellement avec la version de l’application Lumin (Ipad), seuls certains Dop sont reconnus pour le DSD. Lumin Music travaille de manière à pouvoir récupérer n’importe quel type de fichier DSD.

Je vous recommande d’utiliser PlugPlayer, qui vous permettra de lancer n’importe quel fichier: DFF, DSF, Dop !
Une fois trouvé par PlugPlayer: le Lumin Audio lit absolument tout les types de DSD (DFF, DSF, Dop (Flac)….)

Nous avons pu faire des comparatifs: PCM 16/44 et DSD sur les albums:

-Brothers in Arms de Dire Straits

 

Suite à venir…

 

En conclusion:

Cette première version de l’applicatif Ipad présente un petit bug (que je considère mineur à la comparaison d’autres systèmes équivalents): dans le mode Album/Artist/Genre/Year: l’applicatif n’affiche pas les pochettes des CD si vous utilisez un serveur autre que Minimserver.
Seul le mode Songs affiche la pochette, à priori ce problème est en cours de résolution.

Le streamer LUMIN présente de nombreux réglages, il nous a fallu 1 journée pour passer tout en revue, et de petites astuces s’avèrent très utiles pour en tirer la quintessence (notamment sur les sorties analogiques). Une fois les réglages faits, on n’y touche plus, l’appareil est stable et la restitution de grande qualité !
Sur ses sorties analogiques, le LUMIN est très intéressant: fluidité, respect des timbres, rapidité… mais c’est en mode Drive que le lecteur s’envole complétement pour atteindre ce que l’on peut attendre des ” GRANDS “.

Enfin un appareil de qualité qui embarque le Airplay et le DLNA, mais aussi le 1er lecteur réseau à savoir lire les flux DSD !
Cet appareil peut être placé à côté de nos lecteurs réseaux de référence et à 6000 euros c’est une excellente nouvelle…

Vous trouverez une page facebook qui vous informera sur les nouveautés du lecteur Lumin (firmware, moyens de tagger les albums…)

Fiche produit: https://www.hifilink.fr/lumin-audio-a1/

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.