Les actus Hifi Link

On teste le nouveau câble secteur Esprit: L’Esprit Power

l esprit power test au magasin

Comme nous vous l’indiquions dans cet article, Esprit vient de sortir une gamme supérieure encore à la gamme Gaia: la série L’esprit.

nouveau cable esprit power 2021

 

C’était le prototype du câble secteur L’Esprit Power que nous avions écouté, cette fois la version de série vient d’arriver en magasin, nous vous avions promis un compte rendu plus précis, ce que l’on s’empresse de faire ce jour.

Qualité de construction:

Nous sommes en 2021, est son concepteur Richard Cesari à opté pour ce qu’il se fait de mieux, mais a aussi développer des prises spécifique (IEC et Secteur) avec des revêtements dorés ou revêtues de rhodium (au choix).
Nous ne parlons là que des coquilles, les contacts sont pour leur part en cuivre pur plaqué argent.
Son but, apporter une grosse section de cuivre: 3 x 6 mm2 en multibrin, cuivre de qualité 5N.
On remarquera une quadruple polarisation de 12V unitaire (piles MN21) sur ce câble l’Esprit.

On arrive à un poids total de plus de 3,5 kg, rares sont les constructeurs qui peuvent en dire autant… Qualité oblige.

La présentation aussi est parfaite, juste parfaite !

 

Configuration de test:
-Wilson Audio Alexia 2
-Amplificateurs Karan KAM 2000
-Pre ampli PRE MR de chez APL
-DAC DSD MR MK2 de chez APL
-Streamer APL DNP
-Barrette Secteur SIN AUDIO Anniversary: on ne peut s’en passer sur des systèmes très haut de gamme…

Quoi de mieux pour tester des câbles ultimes ?

Morceau de test:

Jacques Loussier, et Michel Jonasz trio, deux morceaux qui nous permettent d’observer une vraie dynamique mais surtout aussi pour analyser l’équilibre des piano, leur texture et les silences entre les notes.

 

Sur le DAC:

Nous décidons de le tester dans un premier temps sur le DAC : on bascule de l’Eureka Power à L’esprit Power.

Et si on vous disait qu’il n’a pas fallu plus de 15 secondes pour mesurer l’écart ?
L’Esprit Power nous offre une bande passante comme plus étendue, l’air dans la musique.

 

Sur le Préamplificateur:

Dans un second temps nous faisons la même chose sur le Préamplificateur: on bascule de l’Eureka Power à L’Esprit Power

Alors là… il nous aura fallu un peu plus de temps: 30 secondes !
Toujours en faveur de L’Esprit Power, et nous qualifions exactement les memes écarts: plus d’air, des extinctions de notes qui durent mais qui durent…

 

 

Conclusion:
Hum… ne venez l’écouter que si vous pouvez vous l’offrir ? Car nous vous promettons, que comme les barrettes Sin Audio, une fois écouté, ce cable entre tout simplement dans votre tête et votre cœur.
Malheureusement à ce prix (13800 Euros), peu de clients pourrons se l’offrir, mais sur un système « Cost is no Object » Allez y c’est SUBLIME !

C’est même nous dirions Envoutant !

Plus en détail un compte rendu étranger ci dessous.

Accédez à la fiche produit de L’Esprit Power.

 

Compte Rendu international:

Enfin nous avons pris le temps de traduire précisément l’analyse de l’importateur de Hong Kong qui vient aussi de le recevoir, écrit dans la foulée un compte rendu plus que étonnant:

 

« Anton Brucker avait peur de demander à l’Orchestre Philhamornique de Vienne d’inaugurer la 7ème Symphonie, ce qui est devenu son plus grand succès. Sa célébrité aurait disparue si l’établissement de Vienne n’avait pas endosser la représentation. En effet, les autorités de Vienne ont été méprisantes mais l’amour du public a été conquis. Le second mouvement de la 7ème Symphonie était joué partout en l’honneur de la mort de Bruckner.

Richard d’Esprit France aimerait connaître mon opinion sur son vaisseau amiral – L’Esprit, qui est au-dessus du meilleur du catalogue – Gaia. Cela a été très compliqué pour moi d’évaluer dans un langage audiophile depuis que j’ai rencontré Aaron Kwok (Le Roi de la Danse d’Asie) qui a co-écrit « Kwok’s 8 Principles » (Les 8 principes de Kwok) avec moi. Cela a été publié en avril en langue chinoise. Je ne l’ai pas encore traduit en version anglaise. Je le ferais dès que le temps me le permettra.

Les critères d’évaluations vont au-delà du domaine conventionnel, comme l’image, la scène sonore, etc.

Au fur et à mesure que la technologie progresse, nos critères d’auditions doivent également faire de même. Par exemple, la diction de n’importe quel vocaliste doit être claire quelle que soit la précision d’image. Les paroles communiquent musicalement avec l’auditeur, tandis que l’imagerie holographique satisfait l’aspect sensationnel de celui-ci, ce qui est déjà bien, mais nous devrions demander plus. Nous nous concentrons plus sur la communication parmi les groupes d’instruments parce que la séparation physique de ces derniers ne parle pas musicalement. Nous voulons écouter la salubrité de la performance. La radiation d’énergie est également un nouveau critère pour l’évaluation. Sans l’énergie qui pénètre au travers du corps de manière contrôlée, il n’y a pas de musicalité, en particulier les basses. Quand j’ai rencontré Stirling Trayle, il y a deux ans de cela, il m’a dit la même chose. Aaron m’a également dit la même chose de ses décennies d’expériences à performer sur scène.

Sous tous ces nouveaux critères, je ne veux pas amplifier le mérite de n’importe quels câbles de n’importe quels systèmes car c’est l’intelligence de la gestion holistique qui importe. Face à tout ce contexte, l’évaluation d’un seul câble est devenue une tâche très difficile.

Il y a de très bons câbles dans mon portfolio. Cela inclus l’Argento FMR EE, Dalby’s Kyuko, Skogrand’s Stravinsky, et Ikigai’s Kangai S. Au tour de l’Esprit. Je vois chacun d’entre eux comme des ingrédients essentiels à une recette de cuisine. Le choix de cuisine dicte quels ingredients doit être déployés. Depuis cette perspective, L’Esprit est l’ingrédient le plus fin de la cuisine de Symphonie. Et je peux voir que Richard doit être un amoureux des symphonies même si je ne lui ai jamais parlé. Les audiophiles sont généralement concernés par la douceur des hautes fréquences en particulier sur le violon. Je les rencontre rarement exigeant des explosions triomphales de cuivres tels que le cor et le tubas.

La connexion du câble Esprit depuis le Pranawire Cloud 9 AC distributor jusqu’au mur me requiert immédiatement de baisser le gain de la Synastec Igniculus phono stage passant de gain moyen à un gain bas de 62db. Tous les objets électroniques sont branchés sur le JMF PCD 102 35th anniversary edition avant d’aller dans le Cloud 9. En d’autres mots, L’Esprit renforce tout le systeme. Tout est relié au 2 x Tripoint Elite NG. Les câbles au sol inclus Kangai, FMR EEE et Dalby Kyuko.

Après une semaine, j’étais totalement englouti par l’énergie symphonique. Je pouvais facilement suivre le glorieux début en do dièse mineur pour Wagner Tubas and strings. L’appréciation de la 7ème symphonie de Bruckner a atteint un nouveau niveau. Le second mouvement transcende les émotions. Je comprends graduellement pourquoi le public a choisi de se souvenir de Bruckner comme ça. La musique ne loue pas seulement dieu, elle illustre également la sérénité de la conscience, la grandeur de Mère Nature. L’Orchestre sous Otto Klemperer pacifie mon âme. C’est une expérience fabuleuse.

 

J’ai également écouté la dernière session de Noye’s Fludde (« l’Arche de Noé » ou littéralement « l’inondation de Noé) de Benjamin Britten. Les enfants chantaient à l’unisson pour bénir l’arrivée jusqu’à la destination finale de Noé. Le personnage des enfants est distinct et franc avec une ascension différente. La voix de dieu reste tonitruante mais chaleureuse. La grandeur de l’act entier est énorme en énergie et amplifie mes émotions au point de partager la joie de leurs arrivés sains et sauves jusqu’aux terres promises. Je n’avais pas l’impression d’écouter un enregistrement audio puisque j’étais en fait en train de regarder et vivre une pièce de théâtre.

 

Devrais-je mettre d’autres câbles dans la même position ? Cela est devenu légèrement plus difficile pour moi de discerner la joie des enfants débarquant du bateau et la posture chaleureuse de dieu vers la fin. Le contraste en énergie irradie musicalement. C’est phénoménal.

D’autres câbles performeront très bien dans d’autres positions. Je déconseille de tirer des conclusions trop rapidement sur le ABAB.

Aaron Kwok m’a dit que Lab Divin est pour les lectures symphoniques. Cela ne montrerait pas son véritable potentiel de jouer de la pop et du rock. Si nous ne comprenons pas la force du système et que l’ont choisi la mauvaise musique pour tester l’électroniques, les accessoires et les câbles, les conclusions sont sans importances. Aucun système, même si le prix est élevé, ne jouerait une musique complètement correcte.

Richard, vous n’avez pas à avoir peur comme Anton Bruckner avant sa première de la 7ème symphonie, car je suis sûr que beaucoup approuverait le câble L’Esprit power. »

Chris Leung

 

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.